svg
Close

J’ai souhaité participer à ce projet pour de multiples raisons, raisons personnelles en premier lieu sur lesquelles je ne m’étendrai pas, raisons morales ensuite, en effet, ce sujet est trop souvent « évité », c’est tabou d’en parler, c’est tabou de dénoncer, c’est tabou de porter plainte, enfin bref… il faut que les choses changent et vite ! J’ai d’ailleurs déjà abordé « la violence faite aux femmes » dans un shooting à Paris avec deux modèles. J’avais, à l’époque, dénoncé les coups et dans cette série de clichés très « choc », j’avais voulu que l’homme soit acteur mais sans jamais qu’on ne voie son visage. Ce fléau est malheureusement présent quel que soit le milieu social ou religieux… M’impliquer dans le collectif « mots et maux de femmes » était donc pour moi une évidence afin de montrer par de nouvelles photos toutes les différentes phases du calvaire vécu par certaines femmes, malheureusement trop nombreuses.

 

voir +